POSTS
26
mars 2018
CHISINAU
27
novembre 2017
VIENNE / VIENNA
4
octobre 2017
BRATISLAVA
1
juillet 2017
BUCAREST / BUCHAREST
1
juin 2017
LONDRES / LONDON
PORTFOLIO
SEARCH
SHOP
  • Your Cart Is Empty!
Your address will show here +12 34 56 78
Travel

 

 


29 août 2017 :

On met pour la première nos pieds dans un pays fort peu connu et enclavé entre l’Ukraine et la Roumanie…la MOLDAVIE. 
L’histoire commence en Ukraine. Après 8 jours de bonheur et de découverte en Ukraine et réticentes à l’idée de déjà rentrer, on décide de prendre un bus pour la Moldavie plutôt qu’un bus retour. Aussi, nous mettons un réveil le 29 au matin pour attraper un taxi nous emmenant à la gare routière. Néanmoins, le réveil matinal a probablement embourbé nos esprits car nous commandons un taxi pour aller à la seconde gare routière, à l’autre bout de la ville. Lorsque l’on s’aperçoit de cela on demande au chauffeur de faire demi-tour. Mais, comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, on se rend compte que notre bus ne part pas à 7h comme nous le pensions mais à 6h45… il est 6h40. Dans notre malheur, nous avons la chance d’avoir un pilote de ligne qui parvient à nous déposer à la bonne gare à l’heure exacte ouf ! Les routes que l’on traverse entre Odessa – Chisinau sont horribles, des trous partout. Quand on arrive enfin à la frontière moldave nous devons sortir notre passeport 3 fois, deux fois pour la frontière ukrainienne, une fois pour la frontière moldave. Nous roulons désormais sur les terres moldaves où à peine arrivées dans le pays Aga voit homme mort dans une voiture ouverte le long de la route. Belle inquiétante façon de commencer ce séjour. Ménageant notre appréhension, nous demeurons enthousiastes à l’idée d’explorer ce nouveau pays. 
Une fois arrivées à la gare routière, on change un peu d’argent avant de prendre un « taxi ». Pourquoi ces guillements ? Et bien il semblerait davantage que ce taxi n’est ni plus ni moins qu’un citadin qui, cherchant son père, a décidé de nous emmener pour se faire un petit peu d’argent. Bref, ils nous emmènent et on s’aperçoit que l’on vit au-dessus du marché de la ville. On dépose nos affaires à l’hôtel puis commençons notre visite. Nous nous dirigeons en demandant aux gens où se trouve le centre (ils parlent tous russes comme un renie de la langue roumaine et une adhérence à la culture russe). 

//  29 August 2017:

For the first time, we set foot on a little-known country landlocked between Ukraine and Romania … MOLDOVA. The story begins in Ukraine. After 8 days full of happiness and discoveries in Ukraine, we are reluctant to return to our homes and therefore decide to take a bus to Moldova instead. We set an alarm the morning of the 29th to catch a taxi to the bus station.Our minds are probably booged by the early hour because the taxi leads us to the wrong bus station, at the opposite end of the city. We realize our mistake and ask our driver to turn around but bad news don’t stop: we realize our bus isn’t leaving at 7 am but at 6:45 am. We have 5 minutes to get to the new station. In our misfortune, we are lucky enough to have a great driver who drops us at the station at the exact departure time!The roads between Odessa and Chisnau are in a horrible state, with potholes everywhere. When we finally arrive to the Moldovan border we have to take our passports out three times: twice for the Ukrainian border agents and once their Moldavian counterparts. The bus drives on Moldovan roads where Aga sees a dead man in an open car on the side of the road. It is a very disturbing way to start this holiday but we are still excited to explore this new country. Once at the station, we change some money in the local currency and take a “taxi”. I am using quotation marks because our driver is a simple city dweller who has to pick up his father and decides to take us onboard to get some cash. We arrive at our hotel, above the city market, drop our things and start exploring. We find the city center by asking people who all speak Russian and have adopted the Russian culture while rejecting the Romanian influence.

L'arc de triomphe à Chisinau, Moldavie / Triumphal arch in Chisinau, MoldovaL’arc de triomphe commémore la victoire de l’Empire russe face à l’Empire Ottoman en 1829.
// The Triumphal arch was built to commemorate the victory of the Russian Empire over the Ottoman Empire


Sur le chemin on s’arrête déjeuner dans un restaurant typique moldave où on tente leur vin rouge, un menu du jour constitué d’une salade, d’une soupe à la betterave, de riz et un semblant de cordon bleu au poulet et un dessert (un thé très sucré). À cela, on ajoute des « galettes au fromages » et des « nems à la viande ». En résumé, ce n’était pas mauvais mais pas transcendant non plus. Nous poursuivons notre découverte de la ville, nous arrêtons faire une photo en face de la cathédrale de la Navidad, offrons notre doggybag du midi à un clochard puis décidons de rentrer récupérer des affaires plus chaudes. Après, nous nous perdons dans les méandres des avenues maraîchères avec des objets plus variés les uns que les autres. Enfin, comme il n’y a pas réellement de « ville », nous commandons un taxi pour nous emmener dans un des parcs de la ville. Très joli, celui-ci encadre un lac et comporte des espaces dédiés à toutes activités : le parc Aventura pour les enfants, un marché, un magnifique escalier blanc devançant un manège pour les photographes etc. Nous nous décidons de prendre un thé et un café que nous buvons sur le sable entourant le lac, avant d’en faire le tour. Nous passons le marché, découvrons ce magnifique escalier de plus près, y faisons quelques plans photos et vidéos puis repartons dans le but de trouver un restaurant. Autour du parc central de la ville, connu pour l’Arc de Triomphe, on trouve un restaurant où on prend deux bières brassés ici, des ribs et des frites. Ensuite, on reprend une bière, la dernière brassée ici que l’on n’a pas encore testé. En sortant, nous nous arrêtons pour faire 2-3 courses pour le trajet du lendemain et rentrons à l’hôtel.

On our way, we have a lunch at a typical Moldavian restaurant where we taste red wine and their menu of the day: a salad, a beetroot soup, rice, chicken « cordon bleu », followed by very sweet tea, cheese cakes and meat nems. Not bad but not delicious either. We pursue our tour and reach the cathedral of Navidad. We offer our doggy bag to a homeless person and get back to the hotel to pick warmer clothes, not without getting lost in the twists and turns of the market streets with their varied objects. Given that there is no real city centre, we visit a pretty park with a lake and spaces for dedicated activities: the Aventura Park for children, a market, a staircase ahead of a carousel which is a great spot for photographers. We grab a tea and coffee which we drink on the sand next to the lake, before taking a walk around. We pass the market, get closer to the beautiful white staircase, take a few pictures and videos and go towards the city central park, known for its Arc de Triomphe. At the restaurant there, we order two locally-brewed beers, ribs and French fries. We take another beer to make sure we taste the three that are locally brewed. 

La Cathédrale de la Nativité à Chisinau, Moldavie / The Nativity Cathedral in Chisinau, Moldova

La Cathédrale de la Nativité de Chișinău a été reconstruite en 1997 après avoir été convertie en salle d’exposition sous domination russe.
// The city hall of Craiova was rebuilt after being converted into an exhibition hall under Russian rule.

 

 

30 août 2017 :

 

Taxi à 6h15 pour aller à la gare routière où on prend notre bus : pas de wifi et pas d’écran. Nous monopolisons donc toute la banquette arrière afin de pouvoir siester. Dans le bus il n’y a que des moldaves mais le bus n’est pas plein. On joue un moment à la bataille navale, au petit bac, écoute de la musique et radio et Aga dort…beaucoup ! Au lieu de 17h de bus on en met 23 ! Bloqués à la frontière beaucoup trop longtemps avec la Pologne. Les passeports européens ne posent pas de problème mais les autres ont beaucoup de questions « pourquoi êtes-vous là » etc.
Ensuite on ressort et arrive à Varsovie à 6h.

 


// 30 August 2017:

 

The following day, we get on our bus where there is no Wi-Fi or screen. We monopolize the entire back seat to try to fall asleep. The bus isn’t full and we are the only non-Moldovans and us. We play naval battle, listen to music and radio and Aga falls asleep … for a long time! Instead of 17 hours, the trip lasts for 23! The reason? We are blocked at the Polish border for a while. While our European passports go through smoothly, other passengers get extensively questioned. We arrive in Warsaw at 6 am.

 

Le parc Valea Morilor à Chisinau, Moldavie / Valea Morilor park in Chisinau, Moldova

Le parc Valea Morilor.
// Valea Morilor Park.
 



 
0